Un policier ivoirien a été interpellé pour avoir mis son arme en location.

Un policier ivoirien a été interpellé pour avoir mis son arme en location.

Scandale au Sein de la police ivoirienne : Un sergent-chef impliqué dans un traffic d’armes, un gnambro interpellé.

 

Le sergent-chef de police B.G. Noël a récemment jeté l’opprobre sur la réputation de la police en mettant son arme de service à disposition d’un “gnambro” du secteur du transport en échange de quarante mille (40 000) F CFA. Les répercussions de cette affaire ont été immédiates, débutant le mardi 26 septembre 2023 à midi. NB : (Gnambro : sont des individus commis à chercher des passagers pour les chauffeurs taxi qui, pour les encourager, leur remettaient un pourboire.)

 

G.E. Stéphane, Maréchal des logis de l’Unité de la lutte contre le racket (Ulcr), a fait une découverte choquante lors d’un contrôle à Yopougon, quartier Niangon Nord. Un individu du secteur du transport, appréhendé avec une arme à feu, n’a montré aucune hésitation à exhiber un pistolet automatique (Pa) Sig Sauer portant le numéro Cipn 24B332518, confirmant son origine policière.

 

Le révolver du sergent-chef de police B.G. Noël

 

Intrigué, le gendarme s’approche pour découvrir que cette arme appartient au sergent-chef de police B.G. Noël de la Brigade de surveillance des personnalités (Bsp). L’homme est immédiatement arrêté et conduit aux enquêtes générales de la préfecture de police d’Abidjan.

 

LIRE AUSSI : ARRESTATION DE PLUSIEURS COUPEURS DE ROUTE APRÈS UNE ATTAQUE SUR L’AXE YAOKRO-N’DAKRO.

 

Interrogé, le transporteur admet avoir obtenu l’arme de B.G. Noël en échange de 40 000 F CFA. Le sergent-chef Noël, convoqué, reconnaît les faits et est placé en détention à l’Ecole de police d’Abidjan (Epa) pour la suite de la procédure.

 

Quant au “gnambro”, il est conduit à la Direction de la police criminelle (Dpc) au Plateau, avec l’arme à feu. Une enquête approfondie est en cours pour déterminer l’utilisation de l’arme et amener le transporteur à répondre de ses actes devant la justice. Ce scandale souligne les défis auxquels la police ivoirienne est confrontée et met en lumière la nécessité de mesures disciplinaires strictes pour maintenir l’intégrité au sein de ses rangs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *