Tensions et dilemme autour des obsèques de Bob Lee.

Tensions et dilemme autour des obsèques de Bob Lee.

Tensions et dilemme autour des obsèques du blogueur ivoirien Boob Lee : Les divergences familiales et villageoises à l’épreuve.

 

Les obsèques du blogueur ivoirien Boob Lee suscitent un véritable dilemme dans son village d’origine. En effet, certains membres de sa famille et des cadres du village de Bob Lee refusent de prendre en charge les frais des funérailles, arguant que le défunt n’a rien fait pour sortir son village de la misère de son vivant. Cette situation délicate crée des tensions et met en lumière des divergences d’opinions entre les parties impliquées quant à la responsabilité de l’organisation des obsèques d’un membre de la communauté.

 

Les funérailles de Boob Lee se retrouvent au cœur d’un conflit familial et villageois. Certains membres de la famille et des cadres locaux affirment que le défunt n’a apporté aucune contribution significative pour améliorer les conditions de vie de son village. Ils estiment donc qu’ils ne sont pas responsables de couvrir les frais des obsèques et qu’ils ne peuvent faire plus que d’accompagner le corps jusqu’à sa dernière demeure.

 

Cependant, cette position a engendré des divergences d’opinions et des tensions au sein de la famille et de la communauté. D’autres membres expriment leur désaccord, soutenant que les contributions d’une personne ne se mesurent pas uniquement en termes financiers. Ils soulignent l’impact de Boob Lee en tant que blogueur, qui a peut-être contribué à promouvoir son village et sa culture à travers ses activités en ligne. Ils estiment qu’il mérite des funérailles dignes en tant que membre de la communauté, indépendamment de considérations financières.

 

Il est important de rappeler que Boob Lee a quitté la Côte d’Ivoire il y a une dizaine d’années pour s’installer aux États-Unis, où il a vécu dans son appartement du New Jersey. Son éloignement géographique a également compliqué la situation, alimentant les débats sur les responsabilités des membres de la diaspora envers leur communauté d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *