La dégradation de la pelouse du stade d’Ebimpé inquiète à 123 jours de la Coupe d’Afrique

La dégradation de la pelouse du stade d’Ebimpé inquiète à 123 jours de la Coupe d’Afrique

Malgré une rénovation coûteuse, des préoccupations surgissent concernant l’état du Stade Alassane-Ouattara.

 

À seulement 123 jours du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique en Côte d’Ivoire, le Stade d’Ebimpé, plus connu sous le nom de “stade Alassane-Ouattara”, suscite de vives inquiétudes parmi les observateurs du football ivoirien. La raison de cette préoccupation réside dans l’état alarmant de la pelouse du stade, qui s’est considérablement dégradée lors du récent match opposant la sélection ivoirienne à l’équipe nationale du Mali.

 

Malgré une rénovation récente qui a englouti des milliards de francs CFA, le stade fait l’objet de critiques acerbes. Le 12 septembre 2023, un passionné de football ivoirien a pointé du doigt les organisateurs de l’événement sportif et le ministère en charge des infrastructures sportives du pays, soulevant ainsi des questions sur la qualité des préparatifs pour l’un des plus grands tournois de football du continent africain.

 

D’une capacité impressionnante de plus de 60 000 places, le stade d’Ebimpé a subi une rénovation coûteuse s’élevant à 20 milliards de francs CFA. Pourtant, malgré cette injection considérable de fonds dans le stade, la pelouse demeure dans un état préoccupant. Cette situation soulève des préoccupations quant à l’image que renverra la Côte d’Ivoire en tant que pays hôte de la Coupe d’Afrique, alors que l’événement majeur approche à grands pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *