Awa Ehoura s’éteint après une longue bataille contre la maladie.

Awa Ehoura s’éteint après une longue bataille contre la maladie.

Décès de l’ex-journaliste ivoirienne Awa Ehoura : Une perte immense pour le monde des médias en Côte d’Ivoire. 

 

Abidjan, Côte d’Ivoire – Dans une triste nouvelle qui a secoué le monde des médias en Côte d’Ivoire, l’ex-journaliste Awa Ehoura, ancienne présentatrice du journal télévisé de 20h sur RTI 1, est décédée dans la nuit du mercredi 5 au jeudi 6 juillet 2023. Son décès est survenu après une longue lutte contre une maladie qui l’a tenue isolée pendant une période prolongée.

Selon des sources proches, elle aurait été hospitalisée en urgence après avoir fait une crise de diabète qui l’a plongée dans le coma. Malheureusement, malgré les efforts des services médicaux, son état de santé s’est détérioré rapidement, mettant son pronostic vital en jeu. Elle n’a malheureusement pas pu se rétablir et nous a quittés.

Awa Ehoura était une figure emblématique du paysage médiatique ivoirien. Pendant de nombreuses années, elle a apporté son professionnalisme et son talent à travers ses émissions télévisées, notamment en tant que présentatrice du journal télévisé de 20h sur RTI 1. Son charisme, sa voix captivante et sa rigueur journalistique ont su conquérir le cœur des téléspectateurs ivoiriens.

 

Cependant, après la crise électorale qui a secoué la Côte d’Ivoire en 2010, Awa Ehoura a perdu son poste à la RTI 1. Depuis lors, elle n’a plus été visible sur les petits écrans, suscitant des interrogations parmi ses fans et le public.

 

Malgré cette période de retrait médiatique, Awa Ehoura restait une personnalité respectée et appréciée dans le domaine du journalisme. Son décès est une perte immense pour la profession et laisse un vide dans le paysage médiatique ivoirien.

 

Au-delà de son travail journalistique, Awa Ehoura était également connue pour son engagement social. Elle a participé à de nombreuses initiatives visant à promouvoir l’éducation, l’autonomisation des femmes et le développement communautaire en Côte d’Ivoire. Son dévouement envers son pays et sa passion pour le journalisme ont fait d’elle une personnalité respectée et admirée.

 

La nouvelle de son décès a plongé ses proches, ses collègues et ses nombreux admirateurs dans une profonde tristesse. Les réseaux sociaux ont été inondés de messages de condoléances et de souvenirs émouvants rendant hommage à cette grande dame du journalisme ivoirien.

 

Les hommages à Awa Ehoura continueront d’affluer dans les jours à venir, témoignant de l’impact profond qu’elle a laissé derrière elle. Sa voix résonnera à jamais dans les esprits de ceux qui l’ont écoutée et admirée tout au long de sa carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *