Appel à la Solidarité : un gros déficit de poches de sang signalé.

Appel à la Solidarité : un gros déficit de poches de sang signalé.

Le don de sang devient une nécessité vitale alors que le pays fait face à une grave pénurie.

 

Dans le cadre de la célébration anticipée de la Journée mondiale du pharmacien, qui avait lieu cette année le samedi 23 septembre à la faculté de pharmacie, le Dr. Kié Danielle, présidente de la Commission écoute, entraide et solidarité, a lancé un cri d’alarme pour mobiliser la population ivoirienne en faveur du don de sang. Elle a souligné que la Côte d’Ivoire doit recueillir au moins 300 000 poches de sang par an pour atteindre l’autosuffisance en produits sanguins, mais malheureusement, le pays fait face à un déficit de 30 000 à 50 000 poches de sang, une situation inacceptable.

 

Le Dr. Kié Danielle a insisté sur l’importance d’intégrer le don de sang dans la routine de chaque Ivoirien. Elle a souligné que le sang joue un rôle crucial dans l’administration de médicaments, et que son manque peut compromettre gravement les soins de santé.

 

L’événement de don de sang, qui s’est tenu dans le cadre de la Journée mondiale du pharmacien, a été délocalisé cette année dans toute la Côte d’Ivoire. Le Dr. Kié Danielle a annoncé que la prochaine édition, prévue pour le 7 avril 2024, rassemblera médecins et chirurgiens, afin de sensibiliser l’ensemble du secteur médical à l’importance vitale du don de sang.

 

Le Dr. Kié Danielle a exprimé sa préoccupation quant au fait que le don de sang ne soit pas encore ancré dans les habitudes des Ivoiriens. Elle a plaidé pour que le don de sang devienne une pratique systématique et régulière, et a encouragé les personnes en bonne santé à envisager de donner leur sang tous les trois mois.

 

Par ailleurs, le Dr. Méat Arlette, médecin et responsable de l’antenne de transfusion sanguine du Chu de Cocody et de Bingerville, a révélé que les centres hospitaliers universitaires (CHU) sont les plus grands consommateurs de sang en Côte d’Ivoire, utilisant entre 100 et 150 poches de sang par jour. Malheureusement, elle a admis que la demande dépasse largement l’offre.

 

Le don de sang est une nécessité vitale, et il est impératif que davantage de citoyens ivoiriens le considèrent comme un acte altruiste et nécessaire. Les conditions pour devenir donneur sont simples : être âgé de 18 à 60 ans, être en bonne santé, peser plus de 50 kg, ne pas être enceinte, allaitante ou malade, ne pas avoir pris de médicaments, et même les personnes vaccinées contre la Covid-19 il y a quelques années peuvent donner leur sang.

 

Cette initiative de don de sang a été menée en collaboration avec le Dr. Bleu-Lainé Raymond, directeur de Socapharm, et le Dr. Konan Jules, pharmacien de l’Éducation aux Objectifs de Développement Durable (ODD). Elle appelle à la solidarité de la communauté pour résoudre la grave pénurie de sang qui sévit en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *